La passion de l’écriture technique : Le chauffage à la biomasse !

Dans le cadre de mes fonctions d’ingénieur junior au Syndicat des producteurs en serre du Québec (SPSQ), un des projets que j’ai bien apprécié réaliser a été la rédaction de fiches didactiques sur le chauffage à la biomasse en serriculture.

En effet, pour les producteurs de légumes et de plantes ornementales en serre, la réalité des coûts de chauffage l’hiver au Québec est bien réel. Il leur en coûte facilement de 15 à 30 % du total de leur dépenses d’entreprises. Ils en sont donc très préoccupés. Récemment, avec la hausse des prix du mazout qui sert de chauffage pour près des 2/3 des producteurs de la province, ces coûts en chauffage sont devenus trop contraignants et plusieurs pensent à la conversion à un autre combustible… Plusieurs options s’offrent à eux et une des plus intéressantes pour le moment est le chauffage à la biomasse de bois. Eh oui, brûler du bois pour se chauffer comme à l’ancienne… Mais de manière vraiment plus efficace et pratiquement sans aucune fumée nocive. En plus, si vous considérez la carboneutralité de la combustion du bois, ça devient fichtrement intéressant.

C’est en ce sens que le SPSQ a lancé en 2009 un projet de « Vitrine biomasse » chez un de ses membres à Saint-Joachim-de-Courval, les Serres Verrier. De l’expérience vécue par ce projet de conversion de système de chauffage vers les copeaux de bois est né le projet de réaliser 4 fiches didactiques afin d’accompagner les producteurs dans leurs démarches. C’est donc entouré d’une équipe d’experts composé de Gilles Cadotte, agronome du CIDES, Marco Girouard, ingénieur du CIDES, Jean Gobeil, ingénieur forestier et consultant, André Mousseau, producteur de cactus au Cactus Fleuri et président du SPSQ et moi-même que nous avons écrits ces fiches qui traitent de la démarche de réalisation d’un projet de conversion à la biomasse, de l’approvisionnement, des paramètres économique à considérer et finalement de l’évaluation économique d’un tel projet.

Notre objectif : faire réfléchir les producteurs sur l’ampleur et sur les questions à se poser avant de se lancer dans une telle aventure.

J’ai eu beaucoup de plaisir à participer à la rédaction de ces fiches. J’ai beaucoup appris sur l’art de l’écriture et de l’édition. Je suis prêt à recommencer n’importe quand !

Les voici et bonne lecture :

Vous pouvez aussi vous les procurer au www.spsq.info.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :