Archives de Tag: critique

HANNIBAL – VOYAGE AU COEUR DE LA FOLIE

Je viens tout juste de terminer la première saison de la série télévisée : Hannibal. J’ai été agréablement surpris.

La 3e saison est présentement en tournage. J’ai donc pris un peu de retard… Ça peut peut-être s’expliquer par les commentaires de mes proches qui sont assez mitigés : certains ont adoré, d’autres n’ont pas fini la première saison et les derniers ont trouvé ça bof.

Je vous confirme que je suis dans la catégorie de ceux qui ont bien aimé !

Cette série de 13 épisodes est diffusée sur NBC, mais je l’ai écoutée sur Netflix qui a les 2 premières saisons dans sa base de données. Elle met en scène Mads Mikkelsen dans le rôle de Hannibal Lecter (anciennement Anthony Hopkins), Hugh Dancy qui joue avec brio Will Graham (anciennement Edward Norton) et beaucoup d’autres comme Laurence Fishburne dans le rôle de Jack Crawford (anciennement Harvey Keitel) et Caroline Dhavernas dans le rôle d’Alana Bloom.

Nous suivons les enquêtes de Will Graham, un profiler et enseignant en psychologie du FBI. Il est tellement empathique qu’il peut littéralement se mettre dans la peau de tueurs en série afin de les capturer. Il fait équipe avec Jack Crawford qui, pour s’assurer que son pupil garde sa santé mentale, le confie aux bons soins du psychiatre de renom… Hannibal Lecter. Worst idea ever !

Pour le bénéfice de ceux qui n’ont jamais vu ou lu Le Silence des Agneaux, Hannibal Lecter est un psychopathe cannibale hyper intelligent et maître de la manipulation qui se plaît à aider les forces de l’ordre afin de capter de dangereux criminels. Tomber entre ses griffes équivaut à se faire damner par le diable en personne… Plaignez le pauvre Will Graham…

Je suis un fan d’enquêtes policières et du cas de la semaine. Hannibal nous présente exactement ça, mais ce sont des tueurs en série. Pour vraiment l’apprécier, il faut passer par-dessus le fait qu’il y a environ 7 tueurs en série par trimestre dans la région de Baltimore. Ce qui est exagéré… On se le souhaite tous. Les visions empathiques de Will sont excellentes et troublantes, les crimes réellement affreux et supers originaux. Leur but est très souvent de faire progresser l’histoire principale de la série : la descente dans les abîmes de la folie de Will Graham. C’est accompli de main de maître.

Mon petit bémol… Ces enquêtes de la semaine, n’étant pas l’objectif principal de la série, elles sont souvent résolues trop rapidement et passivement. Les meurtres sont incroyables ! Et PAF c’est réglé. Le psychopathe ne se défend même pas et avoue bien souvent son crime. Ouin ok. Ça ne rend pas justice au génie déployé par ces détraqués.

Maintenant, j’aimerais aborder la relation entre Hannibal et tous les autres personnages de la série.

WOW !

Quel génie de la manipulation hors pair. D’intrigues en intrigues, Hannibal, comme une araignée, tisse sa toile et emprisonne tranquilement et inexorablement ses proies qui s’y entortillent, dans ce cas-ci ses collègues, afin de se préparer pour les dévorer.

C’est un cannibal, donc ma métaphore tient la route… OK !?!

Ses machinations sont tellement efficaces qu’elles attrappent même les spectateurs. En effet, lors de ses discussions avec sa propre psychologue, lumineuse Gillian Anderson, Hannibal lui révèle, et à nous par le fait même, qu’il est à la recherche d’un ami et qu’il l’a trouvé en Will… Rien n’est plus faux. On réalise à la toute fin qu’Hannibal, la seule chose qu’il est, c’est un être curieux. Curieux d’expérimenter ses théories sur la violence, les psychopathes, la folie et les maladies mentales sur du « vrai » monde et à leur insu.

Sa victime principale ici : Will Graham.

Pourquoi ?

Par sa condition empathique, il est particulièrement intéressant à étudier.

Aussi, ça doit être un attrait pour Lecter, les deux ont une dynamique diamétralement opposée. Voici quelques comparatifs qui vont en ce sens:

Hannibal Lecter / Will Graham

Psychopathe / Empathique

Aucune émotion / Submergé d’émotions et pas juste les siennes

Criminel / Agent des forces de l’ordre

Ancré dans la réalité / Descente dans la folie

Grand et impeccable / Petit et tout croche

Autre point qui m’a fait saliver, et c’est le cas de le dire, ce sont les repas que préparent Lecter. Je suis loin d’être cannibal, mais le psycopathe semble être un chef hors du commun comme il ne doit y en avoir qu’une dizaine dans le monde. Il ne se gêne pas pour proposer à ses invités des mets à base d’humains, mais avec des ingrédients très rares et avec des techniques complexes et dignent d’une très grande maîtrise des arts culinaires.

2 mentions spéciales à cette série

1. Les acteurs sont malades ! C’est un show d’acteurs et ils sont grandioses. Mads Mikkelsen EST Hannibal Lecteur… POINT. Hugh Dancy est incroyable… Il devient littéralement fou sous nos yeux et l’acteur change physiquement avec ses tics, ses pertes de conscience, ses crises, ses cauchemards, et j’en passe. BRAVO ! Les acteurs de soutien Fishburne et Dhavernas encadre à la perfection le duo d’acteur. Leurs émotions sont réelles. La détresse des amis de Graham sur sa condition est palpable. Je vous le dis, je suis peut-être vendu à Laurence Fishburne, mais il soupire et ça fait vrai.

2. Je finirais en parlant de la musique dans cette série qui est partie intégrante de la profondeur du récit. Elle nous transfère le malaise, le sentiment d’inquiétante étrangeté, la folie à la perfection. Perfection en effet, car Lecter est amateur de classique et on se souvient tous de ce qui arrive au violoniste qui joue une note fausse… Il finit en steak. Le mood créé par la musique ou son absence moule l’atmosphère. Une scène tout anodine peut devenir un thriller juste par cet élément.

Bravo encore une fois au show Hannibal ! Je n’ai pas encore lu les livres de Thomas Harris, mais j’ai de plus en plus hâte de me plonger dans cet univers…

Ma note 4/5.

Je débute la saison 2 là là et je vous reviens avec mes impressions !

Publicités
Tagué , , , , , , ,

JOHN WICK – UN BALLET DE FUSILS ET DE BALLES

Ok. Je l’avoue. J’ai vraiment aimé le film John Wick de David Leitch et Chad Stahelski. C’est un long métrage d’action qui met en vedette Keanu Reeves.

C’est mon plaisir coupable de 2014.

Voilà c’est dit.

En fait, je n’aurais jamais été le voir sans une intervention d’un de mes bons amis. La bande annonce me l’avait présenté comme un film remâché semblable à tant d’autres… un nième Taken. Ne vous méprenez pas, j’ai super apprécié Taken (le premier) avec Liam Neeson pour son action enlevante, son rythme et ses scènes de combat hyper efficaces. Mais après le succès retentissant de ce film, une multitude d’acteurs vieillissants se sont donnés le mot pour surfer sur la vague de l’ancien dur à cuire qui est prêt à tout pour redonner un peu de justice à ce monde corrompu. Une société où l’autorité en place n’a plus aucun vrai pouvoir, sauf servir les criminels qui savent utiliser le système à leur avantage au détriment de l’honnête citoyen.

Ok. Le scénario de John Wick s’apparente pas mal à ce que je viens de décrire… Je le confesse. Mais il y a un petit mordant qui m’a accroché, c’est un bon film de vengeance. Si tu n’as pas de code d’honneur, sois assuré que tu périras sous le feu des pistolets de John Wick.

Ce qui m’a poussé à donner une chance à ce film est que les deux réalisateurs, qui sont des cascadeurs et Stahelski a été la doublure de Keanu Reeves dans la matrice (entres-autres), ont mentionné dans une entrevue quelque chose qui s’apparente à :
 » Les cascadeurs et les acteurs sont des maîtres des arts martiaux et ils font des maudites belles chorégraphies et nous, on veut les montrer. Donc pour les combats, on oublie les caméras à l’épaule qui shakent et qui montrent des plans trop rapprochés. Vous allez pouvoir apprécier leur travail.  »

Oh. J’étais « hooked ». Je suis retourné voir la bande annonce avec un regard nouveau sur l’action. J’étais convaincu que j’allais aimé ce film.

Je n’ai pas été déçu… Enfin un « Gun fu movie » comme j’en avais tellement hâte.

Un ballet de fusils et de balles…

WOW. Les chorégraphies de combat sont malades !!! Sont exagérées ok, mais elles sont géniales ! Je l’ai vu en IMAX en plus. J’en « shakais » tellement j’aimais ça ! Faut voir la scène ou Wick prend d’assaut un club qui appartient à la mafia russe… à lui tout seul. Il y en a du « goon générique » là-dedans mes amis… Tout le monde à peur de lui à travers le film et avec raison !

C’est un film de gars assumé. Pas de personnages féminins très forts là, à part sa défunte femme qui sert de catalyseur au récit… La seule autre femme que l’on voit en action est méchante en plus. Aucune évolution de personnage non plus. L’histoire est vraiment des plus simplistes. Et ça marche… Pour moi en tout cas.

Maintenant, parlons des acteurs… Il y a beaucoup de gens qui n’aiment pas tellement Keanu Reeves. Ils disent que c’est un acteur qui n’a qu’une émotion. Peut-être… Je ne suis pas un de ses détracteurs et je dois avouer qu’il choisit très bien ses films… The Matrix, Dracula, Constantine, Little Buddha. Des films qui sont dans ma liste de classique à revoir périodiquement.

Je donne à John Wick la note de 4.5/5. Je veux le revoir c’est certain ! Le barbare, le duelliste et le p’tit gars en moi ont vu leurs attentes largement dépassées. Et c’est ce qui en fait un bon film !

JOHN WICK Poster

 

John Wick – Un ballet de fusils et de balles.

Tagué , , ,